Le contrat d'électricité pour les parties communes d'une copropriété est souscrit par le syndic pour le syndicat des copropriétaires. Indépendant de celui des habitations individuelles, il concerne la fourniture d'énergie pour tout ce qui est collectif. Bénéficier d'un tarif d'approvisionnement attractif est un enjeu important pour la plupart des copropriétés. Les gestionnaires de syndic ont donc intérêt à faire jouer la concurrence pour obtenir les contrats d'électricité les plus avantageux.

Contrat d'électricité des parties communes d'une copropriété : ce qu'il faut savoir

Éclairage des cages d’escaliers, des sous-sols et des extérieurs, alimentation de l'ascenseur, des portes automatiques ou de la vidéo-surveillance… Ce sont les principaux postes de consommation d'électricité dans les copropriétés. Ces usages représentent une part non négligeable du budget d’une copropriété. Un syndic qui gère plusieurs copropriétés et leurs dizaines de compteurs ne se rend pas forcément compte des augmentations tarifaires et surtout des économies qu'il pourrait faire en renégociant les contrats d'électricité.

Vers quel type de contrat s’orienter plus particulièrement ?

De très nombreux fournisseurs proposent des offres en électricité aux copropriétés. Les gestionnaires doivent maîtriser les avantages de chaque type de contrat pour alimenter les parties communes de la copropriété.

  • Offres à prix fixe où le prix du kWh d'électricité est identique pendant toute la durée du contrat. Seules variables : le prix de l’abonnement et des taxes, qui peuvent augmenter.
  • Offres à prix indexé. Elles sont soumises aux fluctuations du marché de l’électricité où à indicateur comme le prix du TRV.
  • Tarifs Réglementés de Vente. Les TRV sont proposés uniquement par EDF, fournisseur historique, et par les entreprises locales de distribution. Ils sont encore accessibles aux copropriétés d'un immeuble unique.

Il existe également comme possibilité de souscrire un contrat ARENH, Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique. C’est EDF qui fournit cette électricité aux autres fournisseurs. Les offres SWAP s’adressent à des profils experts, puisqu’elles permettent de changer de type de contrat – par exemple, passer d’un prix fixe à un prix indexé – durant son exécution. Enfin, certaines copropriétés préfèrent se tourner vers des offres proposant de l’électricité verte, certes plus chères.

Comment comparer les contrats ?

Pour savoir quel contrat d'électricité choisir pour les parties communes d’une copropriété, il faut d'abord dresser le profil de consommation. Un syndic doit pour cela étudier les contrats en cours, les dates d'échéance, les consommations… En échangeant avec les copropriétaires, il peut déterminer leurs attentes et centraliser toutes les informations avant de mettre en concurrence les fournisseurs.

La comparaison des offres est pertinente si le cahier des charges et précis. Le gestionnaire peut ensuite juger de la proposition de contrat qui correspond le mieux aux besoins de la copropriété. Il peut se faire aider par un cabinet de courtage spécialisé comme Alliance des Énergies. Nos consultants experts accompagnent les copropriétés dans la définition et la mise en œuvre d'une stratégie d'achat sur-mesure.