Les offres des fournisseurs d'électricité pour les copropriétés se basent sur des critères que les syndics ont parfois du mal à comparer. Les gestionnaires sont confrontés à ce problème qui peut les bloquer ou leur faire prendre de mauvaises décisions. Il est pourtant possible d'optimiser le montant des charges sur l'énergie. Et, pour payer moins cher les factures d'énergie, tout gestionnaire a intérêt à comprendre les mécanismes qui fixent le prix du kWh d'électricité pour une copropriété.

Pour obtenir les tarifs les plus attractifs, le meilleur moyen est de comparer les offres des fournisseurs. Alliance des Énergies accompagne les gestionnaires pour leur faire gagner du temps et optimiser les dépenses en électricité des copropriétés.

Ce qui définit le prix du kWh d'électricité

  • Profil de consommation déterminé par la puissance souscrite du compteur électrique, la formule tarifaire d’acheminement, la version d’utilisation et le découpage horo-saisonnier.
  • Type d’offre souscrite : prix fixe ou indexé, Tarif Réglementé de Vente (TRV)...
  • Durée de validité. Dans le cas d’un prix fixe, plus la durée de validité est longue et plus le fournisseur doit subir la volatilité des prix. Il peut alors prévoir une majoration pour couvrir ce risque.

Il faut bien comprendre que le meilleur contrat n’est pas toujours celui qui affiche les tarifs de base les plus bas. D’autres paramètres sont à prendre en compte pour sécuriser le budget de fourniture d'électricité d'une copropriété sur le long terme.

Par exemple, vous choisissez un contrat adapté à une faible consommation. Si le seuil est dépassé lors d'un pic de consommation non prévu, les majorations seront (très) lourdes. Il ne faut en fait pas se baser uniquement sur un petit prix pour espérer payer moins cher son électricité au final. Les gestionnaires ne doivent pas non plus proposer une formule trop large. Si l'offre est démesurée par rapport aux besoins réels des copropriétés, le surcoût sera aussi douloureux.

Comment payer moins cher le prix du kWh d'électricité pour une copropriété ?

La réponse à cette question peut presque tenir en deux mots : optimiser et négocier. Les fournisseurs ont besoin de plusieurs informations très précises pour formuler leurs propositions pour une copropriété. Le cabinet de courtage Alliance des Énergies vous attribue un consultant dédié pour personnaliser votre demande de contrat d'énergie. C'est ce cahier des charges qui est soumis à différents fournisseurs pour mettre en concurrence leurs offres d'électricité.

Si vous gérez des copropriétés implantées sur plusieurs sites, vous pouvez les inclure dans le périmètre d'un contrat multisites. Comme il est possible de regrouper seulement certains compteurs voire de demander un contrat par compteur.

Établir le profil de consommation d’une copropriété est un processus qui nécessite de bonnes connaissances techniques et de la rigueur. La première étape est de considérer le volume de consommation. Chaque site ou bâtiment possède son compteur et c’est donc au cas par cas que se fait l’évaluation.

  • Compteur C5 : pour les petites consommations inférieures ou égales à 36 kVA (kilovoltampères). C’est l’ancien compteur bleu.
  • Compteur C4 : pour les consommations moyennes comprises entre 36 kVA et 250 kVA. C’est l’ancien compteur jaune.
  • Compteurs C3, C2 et C1 : pour les consommations supérieures ou égales à 250 kVA. Ce sont les anciens compteurs verts.

Ceci fait, il faut également déterminer la formule tarifaire d’acheminement. 3 options existent : Basse tension (BT), Haute tension A (HTA) allant de 1 000 à 50 000 volts et Haute tension B (HTB) de tension supérieure à 50 000 volts.

Ensuite, vient la validation de la version d’utilisation. Ce paramètre est ajusté sur la fréquence et le mode d’utilisation : Courte Utilisation (CU), Moyenne Utilisation (MU) ou Longue Utilisation (LU). Une copropriété est en général en version Courte Utilisation (CU).

Enfin, les variables du découpage horo-saisonnier sont analysées. Les différentes composantes sont le Prix unique, les Heures Pleines / Creuses, la saison (Été / Hiver) et les Pointes de consommation. À l'exception du prix unique, les autres postes peuvent être cumulés. Comme les copropriétés ont majoritairement des petites consommations (compteurs C5), elles ont accès au Prix Unique et aux Heures Pleines / Creuses.

Synthèse des critères d'évaluation par type de compteur

Le profil de consommation de chaque copropriété s'obtient donc en plusieurs étapes. Le croisement des caractéristiques donne les combinaisons suivantes qui servent à définir le prix à payer par le syndicat des copropriétaires pour la fourniture d'électricité.

Compteur C5 (bleu)
Basse Tension, Prix unique, Courte Utilisation

Compteur C5 (bleu)
Basse Tension, Heures Pleines / Heures Creuses, Moyenne Utilisation

Compteur C4 (jaune)
Basse Tension, Heures Pleines Hiver / Heures Creuses Hiver / Heures Pleines Été / Heure Creuses Été, Courte Utilisation / Longue Utilisation

Compteur C3 (vert)
Haute Tension A, Pointes, Heures Pleines Hiver / Heures Creuses Hiver / Heures Pleines Été / Heure Creuses Été, Courte Utilisation / Longue Utilisation

Compteur C2 (vert)
Haute Tension A, Pointes, Heures Pleines Hiver / Heures Creuses Hiver / Heures Pleines Été / Heure Creuses Été, Courte Utilisation / Longue Utilisation

Compteur C1 (vert)
Haute Tension A / Haute Tension B, Pointes, Heures Pleines Hiver / Heures Creuses Hiver / Heures Pleines Été / Heure Creuses Été, Courte Utilisation / Longue Utilisation

Les contrats d'électricité pour les copropriétés

Le profil du compteur électrique détermine une large part du montant de la facture d'énergie. Les fournisseurs consultés traitent les données décrites ci-dessus pour aboutir à une proposition. Ils intègrent aussi d'autres éléments dans leur offre de contrat.

  • Coûts d'abonnement au réseau
  • Frais de gestion
  • Taxes, contributions et obligations

La fiscalité sur l'électricité représente environ 2/3 de votre facture. Certaines taxes sont imposées par les autorités publiques et restent les mêmes quel que soit le fournisseur. D'autres varient selon les contraintes d’acheminement ou selon les conditions tarifaires appliquées.

Les véritables leviers de négociation pour essayer de payer moins cher la fourniture d'électricité se situent au niveau du prix de l'abonnement et de la fourniture. En plus des données relevées précédemment, les fournisseurs fixent le prix du kWh d'électricité pour la copropriété en fonction de plusieurs critères.

  • Type de contrat
  • Durée du contrat
  • Clauses particulières comme par exemple la possibilité de changer d'offre en cours de contrat

Quelle offre d'électricité pour les copropriétés ?

  • Offre de marché à prix indexé : il varie en fonction des fluctuations du prix du kWh sur le marché de l’électricité
  • Offre fixe qui prévoit un prix unique du kWh : il ne change pas tout au long de la durée du contrat
  • Accès Régulé à l'Électricité Nucléaire Historique (ARENH). C'est un mécanisme où un volume défini d’électricité d'origine nucléaire est mis à la disposition des fournisseurs par EDF (en tant que producteur). Le plafond est actuellement de 100 TWh/an.
  • Offre SWAP qui permet de ne pas attendre la fin du contrat pour changer d’offre. Dédiées aux grosses consommations et nécessitant autant d'expertise que de réactivité, les offres SWAP ne sont pas vraiment adaptées aux copropriétés.
  • Offre verte où l'équivalent du volume consommé par la copropriété est injecté par le fournisseur dans le réseau en électricité générée par des sources renouvelables

À la différence de la plupart des clients professionnels, les copropriétés peuvent encore bénéficier des Tarifs Réglementés de Vente d'électricité. Les TRV sont accessibles uniquement auprès d'EDF, fournisseur historique. Ces engagements sont toutefois peu compétitifs financièrement.

Fin TRV électricité copropriété

Sécurisez le budget énergie de la copropriété avec une offre de marché plus compétitive !

> en savoir plus

Le marché de l'électricité en France

La spécificité du marché français de l’électricité est que la production est très largement nationale. La part du nucléaire y est majoritaire (environ 70% de la production) et les énergies d’origine renouvelable constituent environ 20% de cette production.

Les acteurs

  • RTE (Réseau de Transport d’Électricité) : gestionnaire du réseau de transport haute tension
  • Enedis : anciennement ERDF, l’entreprise gère la distribution de l’électricité en moyenne et basse tension jusqu’au compteur du consommateur final.
  • Fournisseurs d'électricité. EDF, fournisseur historique, est concurrencé par bon nombre de fournisseurs alternatifs depuis l’ouverture du marché à la concurrence : GazelEnergie, Primeo Energie France, Vattenfall, ENGIE, Enovos, TotalEnergies…
  • Entreprises locales de distribution (ELD) qui peuvent cumuler les missions de distribution et de fourniture d’électricité. Elles sont antérieures au monopole d’EDF au lendemain de la 2nde Guerre mondiale.

À moins d'être un expert de l'énergie, un syndic a besoin d'une aide pour choisir le contrat le mieux adapté aux besoins des copropriétés dont il gère le budget. Même les acheteurs aguerris profitent des compétences techniques et des facilités qu'apportent les courtiers spécialisés. C'est la solution la plus efficace pour optimiser ses dépenses en électricité car il existe sur le marché une multitude d’offres dédiées aux syndicats de copropriété.